REGLEMENT 

 

CONDITIONS DE PARTICIPATION 

Pour pouvoir participer à la course, il est essentiel de: 

  • Etre pleinement conscient de la longueur et la spécificité de l’épreuve et d’y être entièrement préparé. 
  • Avoir la capacité et une autonomie personnelle suffisante pour ce type d’épreuve. 
  • Savoir comment gérer les conditions météorologiques défavorables, sans aide. 
  • Etre pleinement conscient du fait que le rôle de l’organisation est d’aider le coureur et que cela dépend de la capacité du participant à s’adapter aux problèmes ou situations imprévues. 
  • Courir dans une équipe formée de deux personnes et savoir nager. 
  • Chaque membre de l’équipe doit avoir une assurance valable pour le swimrun ou sports similaires. 

 

ARTICLE 1.- ÉTHIQUE ET RESPONSABILITÉ 

Les swimrunners assument les valeurs suivantes, qui sont les garanties d’une épreuve exemplaire: 

RESPECT des personnes: les autres swimrunners, les membres de l’organisation, le public, les habitants, les populations locales, et de l’environnement naturel. 

SOLIDARITÉ: aider toutes les personnes qui ont des difficultés ou qui sont en danger. 

RESPONSABILITÉ: certains tronçons de la course traversent des zones naturelles protégées. Afin de minimiser l’impact sur l’environnement de la course, le parcours marqué par l’organisation doit être strictement suivi. Les déchets doivent être collectés afin de maintenir le parcours propre et la flore et la faune de la zone doivent être respectées. 

 

ARTICLES 2.- PRE-REQUIS DES PARTICIPANTS 

Pour participer à la course, les participants doivent respecter les prérequis suivants. 

  • Toutes les personnes nées avant le 22 octobre 1999 (18 ans révolus) peuvent participer à la modalité MARATHON. 
  • Toutes les personnes nées avant le 22 octobre 2001 (16 ans révolus) peuvent participer à la modalité HALF & SHORT. 
  • Les participants de moins de 18 ans doivent avoir une autorisation de leur mère, leur père ou leur tuteur légal qui doit être livrée à l’organisation et qui doit être validée avant de commencer l’épreuve la veille dans le domaine technique ou bien le jour de l’épreuve avant de monter dans le véhicule qui conduira les participants au point de départ correspondant (selon la distance de l’épreuve donc le coureur participera). 

Les participants doivent être conscients de la difficulté technique, de la longueur, de la pente et des autres caractéristiques de l’épreuve et avoir les connaissances, le matériel et le niveau physique pour y faire face. 

Ensemble avec l’inscription, le questionnaire de santé doit être présenté. 

Le formulaire d’inscription doit être rempli correctement. 

Lisez et signez le document sur la décharge des responsabilités. 

Connaissez et acceptez le règlement. 

 

ARTICLE 3. – MATÉRIEL OBLIGATOIRE ET RECOMMANDÉ 

Tous les swimrunners doivent avoir tout leur équipement avec eux, dès le début de la course jusqu’à la ligne d’arrivée. Il y aura des vérifications aléatoires du matériel obligatoire avant et pendant la course. Si une équipe ne respecte pas ce point, elle sera disqualifiée automatiquement. 

Équipement obligatoire 

Bandage 5 x 5 et paquet de 5 gazes dans un sac zip imperméable (un par équipe). 

Néoprène adapté à la température de l’eau (un par personne). (Sur le site web de l’épreuve, vous pouvez consulter les prévisions météorologiques et température de l’eau de la région). 

Sifflet (un par personne). 

Bonnet-dossard (un par personne) obligatoire dans toutes les sections de natation (fourni par l’organisation). 

Puce aquatique + géo-localisateur (MARATHON) (fourni par l’organisation). 

Équipement recommandé 

Camelback ou similaire de 0,5-1 litre (système d’auto-hydratation). 

Corde / caoutchouc pour que le groupe reste uni dans l’eau (longueur maximale 10m). 

Nourriture de réserve (gels ou barres). 

Livre de route décalcomanie. 

Equipement supplémentaire autorisé 

Tout système d’aide à flottabilité ou d’assistance à la propulsion doit avoir une taille maximale de 100 cm x 60 cm et doit être porté tout au long de la course, dès départ jusqu’à la ligne d’arrivée. Nous nous référons à des ailettes, des tubes respiratoires, matelas, etc. 

Toute assistance mécanique ou automatique est interdite. 

 

ARTICLE 4.- INSCRIPTIONS, RETOURS, MODIFICATIONS ET ANNULATIONS

L’organisation de la course ne remboursera le montant total de l’inscription que 14 jours calendaires après ledit achat. Passé le délai de 14 jours, il n’y aura AUCUN remboursement des frais d’inscription en cas d’impossibilité d’assister à la course.

Le participant peut modifier son inscription et la donner à une autre personne sans frais supplémentaires. Seules les demandes de modification envoyées avant 72 heures du test seront acceptées. Vous pouvez demander un changement d’inscription par mail : coliva@ocisport.net

En cas de changement de date dû à un cas de force majeure (météo, pandémie, etc…), l’organisation ne paiera pas l’inscription et s’engage à conserver le nombre de tous les participants pour la nouvelle date. Les dorsales ne sont pas conservées pour les éditions ultérieures.

 

ARTICLE 5.- CHANGEMENTS ET ATTRIBUTIONS DE NUMEROS

Vous pouvez modifier votre inscription et la donner à quelqu’un d’autre sans frais supplémentaires dans les 72 heures suivant le test.

Vous pouvez demander un changement d’inscription par email : coliva@ocisport.nett

 

ARTICLE 6.- DORSALES, COPEAUX, CARNET DE ROUTE ET SAC CADEAU DE COULOIR

La collecte de la casquette-sac à dos-petet et du sac cadeau du coureur aura lieu au Village (voir programme).

Tous les dossards seront personnels et non transférables.

Afin d’enregistrer les points de passage, les temps et que tous les participants ont terminé la course, l’organisation placera des points de contrôle par lesquels il sera obligatoire de passer.

 

ARTICLE 7.- DÉLAIS, POINTS DE CONTRÔLE, RAVITAILLEMENTS ET ABANDONS 

Le samedi 21 avril 2018, une réunion technique aura lieu dans la ville de Platja d’Aro. L’endroit exact sera communiqué opportunément. L’assistance à cette réunion est obligatoire, bien que l’organisation ne soit pas responsable de l’assistance des swimrunners à la réunion. 

Chaque partie de la route sera marquée par une limite de temps. Les horaires peuvent être modifiés par l’organisation. Si une équipe décide de continuer le parcours une fois la limite de temps dépassée, elle le fera sous sa responsabilité, et devez livrer le bonnet-dossard à l’organisation au préalable. 

Tous les swimrunners doivent passer par les points de contrôle marqués par l’organisation. 

Il y aura des points de contrôle ou des ravitaillements, correctement signalés, où les coureurs pourront abandonner la course et partir. 

La course aura des points de ravitaillement de liquides et de solides / liquides en nombre et quantité suffisants [] … et conçus par des nutritionnistes, spécialistes en nutrition sportive. Lors de la réunion technique du samedi 16 son emplacement sera déterminé. 

Les points de contrôle, les points d’abandon et les ravitaillements seront indiqués dans le guide du coureur et dans le livre de route. 

 

ARTICLE 8.- SECURITE ET ASSISTANCE MÉDICALE 

Le Swimrun nous permet d’entrer en contact direct avec la nature. Il a donc, dans cette activité, un certain côté sauvage. Cependant, la sécurité est l’axe central de l’organisation, ce qui permet que l’expérience des participants soit aussi agréable que possible. En ce sens, nous avons quatre niveaux de sécurité et d’assistance qui exigent la complicité de tous: organisation, participants et public: 




Niveau 1 

Le couple participant. On doit maintenir à tout moment une bonne capacité de maîtrise de soi et de notre couple. Dans chacune des transitions entre l’eau et la terre et entre la terre et la mer on devra vérifier visuellement notre partenaire afin de s’assurer que: a) que nous pouvons continuer à participer à l’épreuve et b) que nous portons tout le matériel obligatoire. En cas de perte du bonnet de bain ou des lunettes, au début de certaines étapes de natation, l’organisation offrira des rechanges. Tous les participants sont tenus de fournir une assistance immédiate à tout participant se trouvant dans une situation d’urgence, en assistant la personne concernée sur place et en notifiant l’organisation aussitôt que possible. 

 

Niveau 2 

Organisation: Contrôles, transitions et ravitaillements. En cas d’urgence, il faut avertir immédiatement un membre de l’organisation à n’importe quel point de contact. Si vous recevez des instructions précises, vous devez les obéir. Le personnel de l’organisation sera formé et sera prêt à donner les directions et les informations nécessaires. 

 

Niveau 3 

Service d’urgence et d’assistance médicale: en cas de besoin de soins, d’assistance médicale ou d’évacuation, le l’organisation a son propre protocole. Il est composé d’un poste médical avancé, situé à la zone technique de la ligne d’arrivée à Platja d’Aro et d’un dispositif terrestre et marin déployée le long du parcours. Dans la réunion technique du 16 avril 2017 vous serez informé des points où vous pouvez recevoir de l’aide et des soins pendant l’épreuve. 

 

Niveau 4: 

Pompiers et Système d’Emergences Médicales (SEM) du Gouvernement de la Generalitat de Catalunya. Au cas où vous auriez besoin d’une évacuation immédiate à un centre hospitalier en raison d’un risque vital, ou à cause d’un sauvetage très complexe, le système public de secours et le service d’émergences médicales (SEM) publics catalans ont des ressources terrestres et aériennes bien déployées à proximité de l’épreuve [] Le jour de l’épreuve ces services publics seront prévenus opportunément au préalable et le Service d’émergences et l’assistance médicale du « Swimrun Costa Brava » maintiendront une communication permanente avec eux pendant la course. Selon les critères des pompiers et du SEM, la personne de liaison avec ces services peut rester dans la position médicale avancée. 

 

Comment agir en cas d’urgence. 

En cas d’urgence si vous en témoignez une, il est nécessaire de prévenir immédiatement l’organisation. 

L’organisation dispose de son propre système de communication. 

Une fois l’organisation aura confirmé la réception de l’avis, l’épreuve pourra se dérouler en toute normalité, sauf si l’organisation l’indique autrement. Dans ce cas-là le ou les participants seront obligés à suivre les instructions de l’organisation 

Les coûts dérivés de l’utilisation d’un service de sauvetage ou d’évacuation autre que celui prévu par l’organisation peuvent être répercutés sur la personne sauvée selon le critère de l’intervenant. C’est la responsabilité du participant d’être correctement fédéré ou bien de souscrire l’assurance facilitée par l’organisation dans la limite de temps établie. 

 

Si vous ne réussissez pas à vous communiquer avec le poste médical avancé (numéros de téléphone +34 650899635 et +34 652867958), le participant doit appeler directement au téléphone d’émergences: 112. 

 

ARTICLE 9.- DISQUALIFICATIONS 

Les participants seront pénalisés ou revus par les organisateurs de l’organisation s’ils commettent les infractions suivantes: 

 

DISQUALIFICATIONS 

Prendre la sortie sans porter sur soi le matériel minimum obligatoire. 

L’omission d’aide aux autres « swimrunners » ou aux autres en général. 

Céder le dossard à quelqu’un d’autre. 

Toute conduite antisportive. 

Ne pas porter le matériel obligatoire. Refuser à montrer son matériel dans le cas d’une inspection. 

Quitter la course sans prévenir les organisateurs. 

Désobéir les indications des organisateurs. 

Passer aux points de contrôle. 

 

ARTICLE 10.- PENALITES 

 

PENALITES 

Quitter la route balisée, sans couper la distance finale (cette faute sera évaluée en fonction des causes) 

Jeter des déchets pendant la course. 

Couper la route en ne passant pas par l’extérieur des bouées dans l’eau. 

 

STOP ET GO 

Le but du «stop and go» est de demander à un athlète de corriger une infraction mineure. 

Si les conditions le permettent, le juge de kayak informera à l’équipe fautive, en lui montrant un carton jaune, qu’elle devra s’arrêter à la sortie du « swim » pendant les minutes de pénalité déterminées. 

L’équipe est responsable de l’arrêt et informera le contrôle de son numéro de dossard et des pénalités à respecter. 

Un juge de kayak peut un avertir verbalement une équipe avant de lui appliquer une pénalité plus élevée. 

Une pénalité de temps est appropriée pour les infractions mineures. 

Si les conditions de la mer le permettent, le juge de kayak appliquera une pénalité de temps: en faisant sonner un sifflet, en montrant un carton jaune et appelant l’équipe par son numéro de dossard indiquant: « Pénalité pour Temps ». Pour des raisons de sécurité, l’agent officiel peut retarder la notification de la sanction. 

Une fois que l’équipe aura quitté l’eau, le Contrôle commencera à compter le temps de la sanction. 

Lorsque le temps de pénalité aura expiré, le Contrôle indiquera à l’équipe fautive qu’elle peut continuer. 

 

DISQUALIFICATION 

La disqualification est la sanction pensée pour les fautes graves : celles qui affectent la sécurité, l’égalité ou le résultat, et / ou celles qui ne peuvent pas être corrigées. L’équipe sanctionnée par une disqualification est autorisée à continuer dans la compétition et a le droit de faire appel à la fin de celle-ci. La disqualification sera appliquée dans les cas suivants: 

Lorsque l’infraction est intentionnelle 

Lorsque l’infraction génère ou a généré une situation dangereuse. 

Lorsque l’équipe ne corrige pas l’infraction d’une règle constatée par un officiel, ou n’obéit pas à une instruction donné par celui-ci. 

Lorsqu’une infraction ne peut pas être corrigée, surtout si elle affecte ou peut affecter la sécurité, l’égalité entre les athlètes ou le résultat final de la compétition. 

Lorsqu’une équipe utilise des aides artificielles non autorisées ou reçoit des aides externes. 

Lorsque, dans la même compétition, une équipe reçoit trois cartons. 

Dans toute autre circonstance qui, de l’avis de l’officiel, soit digne de cette sanction. 

Si les conditions le permettent, la disqualification sera indiquée au contrevenant, en indiquant son numéro de dossard et en lui montrant un carton rouge 

 

ARTICLE 11.- MODIFICATION DE L’EPREUVE 

L’organisation se réserve le droit de modifier à tout moment l’itinéraire et l’emplacement des postes d’aide et ravitaillement, modifier les limites de temps et même arrêter l’événement pour le temps nécessaire sans préavis. Si le temps est très défavorable, le départ de l’épreuve pourra être reporté de quelques heures afin d’assurer la sécurité des participants. 

 

ARTICLE 12.- REMISE DES PRIX 

Les prix seront attribués à la fin des différentes épreuves (voir programme) 

Trois catégories sont établies par course: équipe masculine, équipe féminine et équipe mixte. 

 

ARTICLE 13.- DROITS D’IMAGE 

Tout participant renonce expressément à son droit à l’image pendant l’épreuve et renonce également à toute plainte contre l’organisation et ses partenaires autorisés pour l’utilisation de son image. L’organisation peut céder les droits d’image aux médias, par le biais d’une certification ou d’une licence appropriée. 

Swimrun Costa Brava® et Besttrail® sont des marques déposées légalement. Toute communication sur l’événement ou toute utilisation des images de l’évènement sera faite en avec le nom de l’événement, de sa marque déposée et avec l’accord formel de l’organisation. 

 

ARTICLE 14.- PROTECTION DES DONNÉES 

Conformément aux dispositions de la loi organique 15/1999 sur la protection des données personnelles et de la loi 34/2002 des Services de la Société de l’Information, les données personnelles collectées feront partie d’une base de données inclue dans un fichier inscrit au registre général de la protection des données, détenue par BESTTRAIL, S.L. 

Les données susmentionnées seront traitées afin de gérer les données relatives à la personne physique qui présente la demande d’inscription dans les termes prévus, nécessaires pour l’organisation, la réalisation et la publication des résultats de l’épreuve sportive et pour informer sur les nouvelles activités, produits et services réalisés par BESTTRAIL, S.L ainsi que les marques que cette entreprise gère. 

Les participants peuvent exercer leurs droits d’accès, de rectification, d’annulation et d’opposition par courrier électronique à comunicacio@besttrail.cat 

 

ARTICLE 15.- CIRCUITS 

Toutes les sections seront correctement marquées. 

Les swimrunners sont obligés de suivre la route balisée à l’extérieur des bouées. 

Les participants qui ne suivent pas la route seront avertis et sanctionnés par un juge. 

Ravitaillements: il y aura plusieurs points de ravitaillement, solides et liquides (voir le carnet de route) tout au long de la course. 

Assistance médicale: il y aura plusieurs points de soutien sanitaire où les swimrunners pourront recevoir de l’aide. Dans ceux-ci, les participants trouveront du personnel de santé et l’équipement nécessaire pour les premiers secours dans l’eau et sur terre. 

 

ARTICLE 16.- CRENAUX HORAIRES 

Plusieurs créneaux horaires se trouveront le long de la route. Le temps de passage maximum sera publié dans le road book. Toute équipe qui ne respecte pas les délais ne pourra pas continuer à participer. 

 

ARTICLE 17.- RÉCLAMATIONS 

Le directeur de la course sera en charge de: 

– Appliquer le règlement 

– Décider du résultat d’une réclamation 

– Décider de la disqualification 

– Décider des changements de cap et des changements de règles 

La décision du directeur de course est définitive. 

Toute réclamation doit être soumise par écrit et dans les 24 heures après la fin de la course. 

La décision du directeur de course sera communiquée aux participants dès que possible. 

 

ARTICLE 18.- ASSISTANCE EXTERNE 

Il n’est pas permis de recevoir de l’aide d’autres personnes pendant l’épreuve. Chaque équipe doit être autosuffisante entre les points de ravitaillement officiels. Recevoir une assistance externe implique une disqualification. 

 

ARTICLE 19.- BINOME DE COURSE 

Les deux membres de chaque équipe doivent rester ensemble en tout temps et ne peuvent pas être à plus de 10 mètres l’un de l’autre, sous peine de pénalité. 

L’organisation de la course peut sanctionner ou disqualifier une équipe si elle constate qu’au moins l’un de ses membres n’est pas capable de continuer en raison de la fatigue, d’une mauvaise condition physique ou de toute autre cause (comme l’hypothermie, l’équipement inadéquat, etc.). 

Dans certaines sections d’eau, l’organisation peut exiger l’utilisation d’une bouée de sécurité afin d’augmenter la visibilité de l’équipe. Ces sections seront publiées dans la feuille de route. La bouée sera fournie par l’organisation au début de la section de natation dans laquelle elle devra être utilisée, et elle devra être livrée à la fin de la même section dans la façon donc l’organisation déterminera (normalement, elle sera livrée à un autre membre de l’organisation.) Aucune équipe ne doit transporter la bouée dans aucune section de la course. 

 

ARTICLE 20.- ACCEPTATION DES RÈGLEMENTS 

En participant au test, chaque membre de l’équipe accepte ce règlement dans son intégralité